top of page

Gatineau

Voici les endroits situés en plein cœur de la ville de Gatineau.

IMG_7303.JPG

La Ferme Moore

Une ferme comme voisin?

Combien de citadins peuvent déclarer avoir une ferme comme voisin. Bien peu! C’est pourtant le cas des habitants des quartiers du Manoir des trembles et de Val-Tétreau. La ferme Moore est située en plein centre-ville sur le boulevard Alexandre-Taché dans le secteur Hull de la ville de Gatineau. Son histoire commence en 1824 avec le fondateur du canton de Hull, Philémon Wright qui a défriché la terre pour la cultiver. Après de nombreux propriétaires, Virginia Parker-Moore achète avec son mari le domaine campagnard en 1951. Elle transforme la ferme en centre équestre. À sa mort, elle lègue ses bâtiments étalés sur un terrain de 12 hectares (30 acres), à la Commission de la capitale nationale en 1973. Le legs est accompagné d'un voeu à l'effet que les lieux restent à des fins récréatives. Son souhait ne s’est pas réalisé du jour au lendemain. Après des années laissée à l’abandon des travaux de reconstruction ont été réalisés enfin de pouvoir rendre les terrains accessibles au public en 2010. Durant une courte période, on a aménagé dans l'ancienne écurie un petit restaurant offrant un menu préparé avec des ingrédients cultivés sur place. Malheureusement, faute de financement, le projet s'arrête en novembre 2018. De nos jours, on y entretient un jardin communautaire et des ruches urbaines. Des sentiers pédestres sont aménagés et accessibles toute l’année. C'est un endroit idéal pour faire une ballade suivie d'un pique nique.

Le pont Montcalm

Le pont le plus romantique de Gatineau.

Pas besoin d’aller loin pour voir la tour Eiffel. Du moins, un morceau! Car, il existe à Gatineau un pont qui a la particularité d’avoir comme surnom "le pont de la tour Eiffel". Pourquoi? Parce qu’elle contient une poutre de suspension provenant de la fameuse tour. C’est grâce à Michel Légère, maire de l'époque qu'on obtient ce fameux morceau. Celui-ci a écrit une lettre en 1990 au maire de Paris, Jacques Chirac, de nous confier cette pièce. C'est ainsi que nous avons hérité d'une poutre provenant du 6e étage de la tour qui subit des travaux de restaurantion. En traversant ce pont, on peut se sentir un peu plus près de la Ville Lumière. Un endroit romantique, en plein centre-ville!

IMG_7351.JPG
IMG_7337.JPG

La tour de lessivage de la compagnie E.B. Eddy

Plus belle en vrai que sur papier.

La valeur patrimoniale de cette tour est en partie due à sa valeur historique. En effet, cet immeuble est un témoin de l’histoire de l’industrie de pâte et papier au Canada. Plus particulièrement celle de la région de Hull. Le fondateur de la compagnie Ezra Butler Eddy est venu tout droit du Vermont en 1851. Il voulait se lancer dans la fabrication d’allumette et ses efforts ont été récompensés, car son entreprise prit une expansion fulgurante. Elle a détenue pendant de nombreuses années un record de fabrication de produits dérivés du bois en Amérique du Nord. En 1901, E.B. Eddy procède à l'agrandissement de son usine et y ajoute une tour de lessivage. Le lessiveur vertical situé dans la tour réduit les coûts dans la transformation du bois en pâte. De plus, elle donne une qualité de produit supérieure. L'usine ferme en 1972. La Commission de la capitale nationale achète le terrain pour sa valeur architecturale. La tour de cinq étages de forme carrée fabriquée en pierres massives de calcaire s'élève à 33,5 mètres (110 pieds) dans le parc Laurier. Son allure imposante est peu commune pour l'époque puisqu'elle peut supporter un réservoir d’eau sur son toit. Ce parc offre une vue prenante de la Colline du Parlement d'Ottawa.

bottom of page